Au jour d’aujourd’hui

Au jour d’aujourd’hui

« Au jour d’aujourd’hui » serait une expression attestée depuis 1531. Pourtant, son emploi est controversé ou désagréable à certains. Ce pléonasme, souvent utilisé dans des milieux où la bonne langue est gage de compétence ou de statut élevé mais aussi par qui veut en revêtir les apparences, n’exprime rien de plus qu’« aujourd’hui » ou à peine davantage. Soyons précis, « aujourd’hui » veut dire aujourd’hui, le jour présent, pourquoi diable y adjoindre « au jour », si ce n’est pour insister de façon un peu lourde sur la contemporanéité ? Certains linguistes affirment qu’« au jour d’aujourd’hui » dépasse le jour en lui-même pour évoquer l’époque, les instants où l’ont parle. Dans ce sens pourtant, notre langue regorge de possibilités pour exprimer cela.

Tirer à boulets rouges sur cette expression, qui confine selon moi plus au maniérisme qu’au réel effet de style, en ferait oublier qu’« aujourd’hui » est aussi un pléonasme. En effet, hui, ce petit mot d’origine médiévale, a pour définition « le jour où l’on est ». Dans d’autres langues on le trouve sous la forme d’oggi (en italien) et de hoy (en espagnol). Aussi, « aujourd’hui », après être passé par « ce jour d’hui » est devenu « le jour de ce jour ». « Au jour d’aujourd’hui » se retrouve relégué au rang de double pléonasme.

En ce qui me concerne, faisant la chasse aux pléonasme, je lui préfère « actuellement », « en ces temps-ci », « à notre époque »…

Besoin d’un conseil en écriture ou d’un écrivain public ? Suivez le guide.

Share this:

Leave a Reply