Sensé, censé

Sensé, censé

Faute couramment rencontrée, la confusion entre « sensé » et « censé » est facile à éviter.

« Sensé »

Cet adjectif signifie : qui est doué de sens, de bon sens, raisonnable.

 « L’homme est un animal sensé. »

« Rendez-moi une copie organisée de façon sensée. »

« Censé »

Qui est supposé faire quelque chose. L’adjectif « censé » est le participe passé d’un verbe inusité depuis plusieurs siècles : censer (voir l’article du cnrtl). Il est toujours employé avec le verbe être et suivi d’un infinitif. Censer est lui-même dérivé du verbe latin censere, comme dans le célèbre adage « nemo censetur ignorare legem », « Nul n’est censé ignorer la loi ».

« Elle n’est pas censée manger après vingt heures. »

« Nous ne sommes pas censés nous trouver ici. »

Astuce

Remplacez l’adjectif par supposé. Si cela fonctionne, c’est que vous avez affaire à « censé ».

« Sommes-nous supposés accepter cette règle ? »

« Sommes-nous censés accepter cette règle ? » et non « Sommes-nous sensés accepter cette règle ? »

« Un être sensé n’est pas censé agir contre ses intérêts » signifie bien « qu’ un être doué de bon sens n’est pas supposé agir contre ses intérêts. »

Besoin d’un conseil en écriture ou d’un écrivain public ? Suivez le guide.

Share this:

Leave a Reply