Mentir sur son CV ?

Mentir sur son CV ?

Il m’est arrivé de déceler de petits mensonges sur le CV de certains de mes clients. Bien entendu, il ne s’agissait que de légers travestissements de la réalité d’une carrière souvent jeune. Néanmoins, il est important de savoir que mentir sur un CV peut aboutir à un licenciement pour faute grave. Un salarié ayant menti sur son parcours dans le but de se faire embaucher a été considéré comme s’étant « rendu coupable de manœuvres dolosives pouvant justifier un licenciement » par la Cour de cassation.

Enjoliver son CV, est-ce mentir ?

Je comprends tout à fait ce qui pousse un candidat à « améliorer » l’apparence d’un parcours professionnel. La période que nous vivons n’est pas facile pour celui qui recherche un emploi. Pourtant, outre la dimension légale, un mensonge sur un CV finira toujours par devenir visible aux yeux de votre employeur ou de vos collègues. Cela vous fera perdre toute crédibilité au sein de l’entreprise. Toute invention de votre part finit un jour ou l’autre par se savoir. Après plusieurs mois ou plusieurs années, vous baisserez votre garde et laisserez apparaître vos mensonges au grand jour. Pour réussir votre curriculum vitæ, il paraît donc essentiel de rester au plus près de la vérité tout en montrant les aspects les plus intéressants et positifs de votre parcours. Nul besoin de vous inventer les qualifications ou les  expériences que vous n’auriez pas eues. Rendre attrayant sans mentir.

Besoin d’un conseil en écriture ou d’un écrivain public pour améliorer votre CV ? Suivez le guide.

 

 

Share this:

1 Comment

  1. Schopeline04-22-2017

    Un avertissement qui ne se contente pas de faire la morale, qui déploie tenants et aboutissants ! Les tentations sont grandes, et force est de constater que les « grands » de notre société jouent rarement un rôle de modèles, donc de garde-fous. Merci pour cette mise en garde qui donne envie de mettre en valeur, et sans mensonge, les expériences correspondant à la fonction briguée.

Leave a Reply