Qu’est-ce qu’un bon biographe ?

Qu’est-ce qu’un bon biographe ?

Quelques éléments pour choisir son biographe

Choisir un biographe n’est pas chose aisée. Sa mission vous importe en effet au plus haut point. Vous désirez confier les moments rares de votre vie pour qu’ils soient couchés sur le papier. Vous voulez faire imprimer un livre et livrer vos souvenirs ainsi mis en forme à vos proches. Prenez le temps de la réflexion et suivez peut-être quelques règles de bon sens. Voici quelques éléments pour vous y retrouver.

Des qualités professionnelles : des qualités avant tout humaines

Il inspire confiance, il vous met à l’aise. Comment vous confier à un inconnu en lequel vous n’auriez pas confiance ? Il sera peut-être le premier à entendre certains éléments de votre vie. Alors, si vous ne vous sentez pas à même de lui parler librement, n’insistez pas davantage.

Il est à l’écoute, attentif à vos paroles qu’il ne juge pas. J’insiste sur ce point, il n’est pas là pour commenter votre vie. Aucun jugement moral ne doit interférer dans ce processus d’écriture ! S’il n’est pas à même de vous entendre conter les événements de votre vie sans froncer le sourcil, il n’a rien à faire ici.

Il est discret. Surtout si vous réservez la biographie pour votre entourage, votre biographe doit garder pour lui ce que vous lui confiez. Si vous avez attendu des années avant de révéler un lourd secret à votre entourage, ce n’est pas pour qu’un inconnu en parle partout sur la place publique !

Il est conscient de sa responsabilité envers vous. Un biographe n’est pas psychologue ni psychanalyste. Même s’il est conscient de l’influence de ce genre d’exercice sur ses clients, il doit s’abstenir de jouer à l’apprenti sorcier. Si parole possède certains bienfaits, le biographe n’est ni gourou ni médecin.

Le savoir-faire du biographe

Il aime écrire, mais n’est nécessairement auteur. Il faut avoir un minimum de bases littéraires pour exercer le métier de biographe, c’est une évidence. Pourtant, le biographe n’est pas nécessairement une grande plume. Ce n’est pas son style qui vous recherchez, mais sa capacité à retranscrire les facettes de votre vie, votre langage et vos émotions.

Il sait transposer votre façon de parler. Votre biographe doit savoir saisir ce qui fait la spécificité de votre langage. Il peut émailler le récit d’expressions ou de tournures qui vous sont propres. Jouer avec les standards de la langue, garder la singularité de l’oralité : voilà ce qui fait un bon biographe.

Illustration de Qu’est-ce qu’un bon biographe ? Vue de Nice

 

Une relation commerciale solide

Un biographe est un professionnel. Il exerce de manière officielle et paie ses charges. Il possède donc un numéro d’enregistrement (SIRET) que vous pouvez lui demander. Vous pouvez aussi vérifier sur internet. Loin de moi l’idée de penser que seules les prestations rémunérées sont de qualité. Pour autant, si un individu demande de l’argent contre un service, encore faut-il qu’il ait le droit de le faire.

Ses tarifs sont clairs et étudiés, il ne vous propose pas des prix excessifs ni la promotion du moment. Un professionnel vous annonçant qu’il travaille une heure à réécrire ce que vous avez dit en une heure ne vous dit pas la vérité. Transcrire du temps, réécrire aussi. Il faut entre quatre et huit heures de travail pour une heure d’entretien, pas moins. Le prix dépend donc de ce que vous avez à dire et du travail de mise en ordre éventuel. En outre, il est rare de raconter de façon parfaitement chronologique et organisée. C’est pourquoi il faut souvent plus de temps que prévu pour tisser le récit de votre vie. Pour choisir, consultez plusieurs professionnels, évitez les prix extrêmes et optez pour la clarté.

Il vous propose le fonctionnement qui vous convient. Qu’il vous propose une tarification à la séance (l’entretien avec vous et la réécriture qui s’en suit) ou au forfait, tout doit être clairement écrit et… respecté. Méfiez-vous des dépassements d’honoraires. Refusez de payer pour des choses qui vous paraissent obscures. Agissez comme avec n’importe quel professionnel. Par ailleurs, pensez à fixer un rythme de travail avec lui. Il est nécessaire d’espacer les séances avec votre biographe. En effet, parler de votre vie réactive des souvenirs dans les jours qui suivent. En revanche, il ne faut pas non plus le rencontrer une fois par mois seulement, vous perdriez le fil de votre relation. Sur ce point, s’il a probablement de bons conseils, faites-lui tout de même part de votre ressenti à ce sujet. Il doit vous écouter.

En conclusion

Si de nombreux professionnels se sont établis au cours des dernières années, tous ne vous correspondent pas. Aussi, prenez le temps de mûrir votre projet et parlez-en autour de vous. Un de vos amis a bien un professionnel à vous recommander. Ne vous laissez pas non plus éblouir par des promesses et des flatteries. Et puis, c’est toujours mieux de travailler avec un professionnel installé près de chez vous.

Pourquoi ne pas écrire votre biographie ? N’hésitez pas à me contacter pour aborder votre projet !


Visuels : plage de Nice, avec le casino de la jetée, 19 janvier 1926, photographie de presse, Agence Rol / Neurdein, Nice depuis le Mont-Boron, Panoramas de la Côte d’Azur, 1900-1910, Hubert & Savona, éditeurs (Cannes) / source : http://gallica.bnf.fr Bibliothèque nationale de France

Related Posts

1 COMMENTS

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.