Du mal à vous relire ?

Du mal à vous relire ?

Apprendre à se relire, c’est possible !

« Je ne vois pas mes fautes lorsque je me relis », c’est une phrase que j’ai entendu si souvent. Vous ne faites pas plus de fautes que la plupart des individus qui vous entourent mais en parsemez vos e-mails et vos courriers. D’autre part, en relisant votre prose après quelques jours, vous ne comprenez pas très bien ce que vous vouliez dire. Vous vous en inquiétez peut-être mais c’est pourtant un phénomène bien normal. L’accélération des échanges par internet nous coupe souvent du temps de la réflexion et nous écrivons sans cesse plus rapidement.

Une fois rédigé, votre texte est encore ancré dans votre mémoire. Votre relecture est donc parasitée par ce que vous avez voulu exprimer. Aussi, je préconise quelques astuces pour éliminer le plus d’erreurs possible.

Étape 1

Quand vous en avez le temps, laissez reposer le texte loin de vous. Cette phase vous permettra d’oublier ce que vous avez signifié, comme si vous lisiez quelqu’un d’autre. Une journée ou deux, c’est bien. Je sais que ce n’est malheureusement pas possible à tout moment. Pour les échanges électroniques, laissez une bonne heure entre le moment de l’écriture et celui de la relecture. Dans le cas d’un mémoire, d’un article, d’une publication ou d’un courrier important, prenez le plus de temps possible.

À partir de là, faites une relecture de votre texte imprimé sur papier (c’est l’idéal) avec un stylo (rouge par exemple) et d’un seul trait, en vous concentrant sur le sens. Vous allez certainement trouver des phrases étranges. Vous repérerez ainsi les incohérences, les confusions de sens, les répétitions malencontreuses mais aussi quelques fautes de grammaire ou d’orthographe. Soulignez chaque passage qui vous semble impropre. Corrigez et reformulez les phrases qui vous ont interpellé.

Étape 2

Scrutez les mots inhabituels, ceux que vous n’employez pas souvent. Demandez-vous si l’orthographe est la bonne. Vérifiez, corrigez. Interrogez-vous sur les synonymes possibles, variez le vocabulaire, vous serez plus agréable à lire. Pensez à mettre en cohérence le vocabulaire et l’identité de votre lecteur.

Étape 3

Reprenez chaque phrase en vous interrogeant sur le sujet, le verbe, le ou les complément(s) et leur accord. Demandez-vous également si les phrases ne pourraient pas être raccourcies. Soulignez, entourez toutes les fautes. C’est un bon moyen de pouvoir vérifier par la suite dans un manuel ou sur internet.

Étape 4

Examinez la ponctuation. Avez-vous mis des virgules, assez ou trop peu ? Réfléchissez à leur place, quitte à lire une phrase à voix haute.

Passez au crible l’emploi des majuscules, leur utilisation est strictement encadrée.

Étape 5

Relisez une nouvelle fois et sans vous arrêter. Je vous encourage de faire cet exercice à voix haute, cela vous donnera du recul.

nb. Il reste toujours des erreurs. Mais en prenant le temps de corriger les plus flagrantes, les autres passeront quasiment inaperçues.

Une solution, si vous n’y arrivez pas, consultez votre correcteur, c’est plus simple non ?

 

Share this:

Leave a Reply